- Livraison offerte dès 100€ d'achats - - Livraison offerte dès 100€ d'achats -

BLOG

PORTRAIT #3 - Article 17

PORTRAIT #3 - Article 17

H E L L O  !

Après de longs mois d’absence, nous voici de retour dans notre rubrique Blog pour vous présenter notre tout premier article de l'année 2019 !
Pour commencer l'année en beauté et en cette Journée Internationale des Droits des Femmes, nous avons décidé de vous présenter Alice Durupt, créatrice de la marque.
Après avoir rencontré notre couturière Jennifer, il est temps d'en savoir un peu plus sur la fondatrice de la maison.
Découvrez son interview ! C'est l'occasion d'en apprendre davantage sur son parcours, ses inspirations mode et bien-sûr, la création de Maison ALFA
 

B O N N E   L E C T U R E  !

 

Bonjour Alice, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Alice Durupt, j’ai 25 ans, je suis Clermontoise d’origine (Clermont-Ferrand, 63) mais je vis à Lyon depuis 6 ans maintenant. J’ai quitté mon Auvergne natale après mon bac professionnel Métiers de la mode pour poursuivre en BTS design de mode à l’école de Condé Lyon. Une fois diplômée, j’ai co-fondé Maison ALFA en 2016.

 

Pourquoi la mode ?

Tout a commencé en 3ème, j’ai réalisé mon stage d’observation au siège Clermontois de la marque de prêt-à-porter pour femme "Et compagnie..." . J’ai pu observer tous les postes, de la comptabilité au style en passant par la vente en magasin, c’était top ! J’ai donc choisi de m’orienter vers la mode parce que j’adorais ça et aussi parce que le lycée général ce n’était vraiment pas fait pour moi ! J’ai alors été tout de suite dans mon élément, j’ai découvert les tissus, les patrons, la couture, j’ai tout de suite été une meilleure élève. (Rires). Pendant ces trois années, j’ai fait beaucoup de stages, c’était très professionnalisant. Le bac en poche, je voulais apprendre la création, le côté artistique de la mode, j’ai donc choisi l’école de Condé à Lyon. J’ai eu beaucoup de chance que mes parents me soutiennent et me laissent choisir la voie qui me correspond. Je suis très consciente de ça. Tout le monde n’a pas cette chance.

 

Comment et qu'est-ce qui t'as poussé à créer ta propre marque ?

En BTS, j’imaginais poursuivre mes études dans une grande école parisienne pour ensuite travailler en tant qu’Assistante styliste ou Styliste bien plus tard, au sein de n’importe quelle marque qui aurait bien voulu de moi, une sorte de suite logique dans mon parcours. Mais mon dernier stage en Maison de Couture Parisienne m’a fait descendre de mon nuage. J’ai compris que les places se payaient au prix fort et que la concurrence était rude, et je n’avais pas envie de me battre pour un poste où je serais l’assistante de l’assistante de l'assistante. Je me suis donc dis que j’allais créer ma propre histoire avec des valeurs différentes, quelque chose de plus simple, plus humain et plus sensé. Je me suis dis que je n’avais rien à perdre et qu’au pire je reprendrais mes études.

 

Pourquoi ALFA ? Peux-tu présenter la marque et sa philosophie ?

Lettre ALPHA, première lettre de l’alphabet grecque, première lettre de mon prénom, définit un commencement, un point de départ, peut-être pour une nouvelle façon de concevoir la mode ? Revoir totalement sa consommation de vêtements, repartir à zéro. Nous avons simplifié son écriture pour avoir un nom plus court, facile à retenir et prononçable dans toutes les langues.

En créant ALFA, je voulais une marque positive, qui a du sens, je voulais créer des vêtements pour mes sœurs, copines, cousines, les femmes que je croise dans la rue tous les jours. Qu’elles portent des vêtements de qualité comme j’ai appris à les fabriquer, un vêtement qui dure longtemps, la pièce de son dressing où l’on se dit “Ah elle, c’est ma blouse préférée !”. C’est pour ça que le Made in France est une de nos valeurs premières. L’écologie, le recyclage au niveau des matières sont apparus un peu plus tard quand j’ai commencé à me demander où étaient fabriquées mes matières premières.

 

Comment décrire ALFA en quelques mots ?

ALFA en quelques mots, c’est féminité, douceur, élégance et respect de l’environnement.

 

Quelles sont tes inspirations mode ?

Elles sont très variées, elles passent par le cinéma, les voyages, les paysages, la déco, les femmes que je croise dans la rue, et surtout mon quotidien et celui des femmes autour de moi. Je leur demande quelles pièces elles adorent porter, ce qu’elles portent pour une journée détente, au boulot, une journée mouvementée, etc. Ensuite, je crée en fonction de ça. Je pense que mon inspiration la plus bizarre est la pâtisserie, les couleurs et la délicatesse de certains gâteaux sont dingues.

 

As-tu toujours été attirée par l'entrepreneuriat, le fait de développer sa propre entreprise et d'être son propre patron ?

Oui c’est vrai que petite je m’imaginais faire des défilés et créer des robes de princesse. Au lycée, je créais,  fabriquais et vendais des justaucorps pour les coéquipières de mon club de gymnastique rythmique, c’était les prémices d’un petit business. Je pense également qu’en sortant de mon BTS où nous avions un rythme de travail très soutenu, j’avais besoin de respirer et de me détacher de ce cadre très scolaire. Soutenue par mes parents qui sont eux-mêmes “leur propre patron” c’est un schéma que j’ai toujours connu.

 

Quelles sont les qualités principales d’un entrepreneur et chef d’entreprise ? Quel est ton plus gros défaut ?

La patience, le courage et l’endurance. Je pense qu'être attentif et à l’écoute est aussi très important.

Mon plus gros défaut, je râle beaucoup.

 

As-tu toujours été intéressée par l’écologie ? Quel est ton rapport avec l’environnement au quotidien ?

J’ai été élevée à la campagne, nous avions un grand jardin où nous cultivions des légumes, nous allions souvent au marché, au boucher du coin pour acheter nos produits. En Auvergne, nous avons la chance d’avoir pas mal de terres agricoles, nous pouvons donc manger local facilement.

Nous avons toujours recyclé nos déchets ou fait de la récup’. Ma mère est la reine de la récupération et de la transformation, je crois que je tiens cela d’elle.

Au quotidien, j’essaye de consommer le plus local possible, je prends mon vélo tous les jours et j’essaye de réduire un peu plus mes déchets au quotidien, surtout tout ce qui est plastique. J’adore faire les brocantes, récupérer et réparer. Malheureusement, je manque parfois de temps. Pour ce qui est de la mode, j’adore la seconde main et j’ai deux sœurs donc on se pique souvent les vêtements entre nous quand on se voit. Pour les vêtements neufs, c’est généralement Maison ALFA. En ce moment, mon plus gros challenge c’est réduire mes déchets de produits hygiènes/cosmétiques dans ma salle de bain.

 

 

Quelle est ta journée type ? A quoi ressemble une journée en tant qu'entrepreneur et chef d’entreprise de  Maison ALFA ?

Il n’y a pas vraiment de journée type au niveau des tâches que j’ai à faire durant ma journée, mais j’ai tout de même une petite routine. Au bureau entre 8h et 9h je checke mes mails et les finances en premier. Ensuite, c’est là que c’est très diversifié : je peux m'occuper à la fois de la gestion, de la création, de la communication et du marketing, mais aussi de la logistique. Ce sont de grosses journées qui parfois (souvent) se terminent tard. Heureusement je suis assistée par Jennifer pour le modélisme et la confection. Jusqu’ici, Yoann mon associé, s’occupait de l’aspect business !

 

En cette Journée Internationale de la femme, peux tu nous parler des femmes qui t’inspirent ?

Je n’ai pas vraiment de muse ou de noms de femmes particuliers à citer. Pas d’actrices, pas d’écrivaines ni de politiciennes..  Les femmes qui m’inspirent sont celles de la vraie vie, ma maman et mes sœurs. Les femmes en général. Je nous trouve toutes tellement fortes et courageuses au quotidien ! Nous sommes toutes de vraies super héroïnes ! 

 

Quelles sont tes pièces préférées chez Maison ALFA ?

J'aime beaucoup la chemise LÉA rose, le caraco CARO noir, le chemisier ORA et le bomber EMMA !

 

Merci Alice pour cette interview très inspirante  💌

 

Laisser un commentaire